close
  • chevron_right

    RMM en cours de test

    Alexandre MOTTIER · Saturday, 24 April - 14:57 edit · 3 minutes

À la découverte de Tactical RMM !

Bonjour à toutes et tous !

Si vous êtes SysAdmin, vous connaissez sûrement la notion de RMM, ces outils informatisés qui permettent de remonter des informations en temps réel sur votre parc informatique et de lancer des actions à distance sur vos machines. Le plus connu dans le domaine est MSP de Solarwinds.

Aujourd'hui, je ne viens pas vous parler de Solarwinds MSP, mais d'un autre outil déjà abordé par Korben et que je teste en ce moment pour découvrir son potentiel.

Important : Cet outil est encore en version Alpha au moment où je rédige cet article, il vaut donc mieux le tester hors production et bien le protéger derrière un firewall

Pour l'instant, je dois dire que je suis extrêmement satisfait de ce RMM qui s'inspire beaucoup de Solarwinds MSP dont je parlais plus haut, à la différence qu'il est totalement gratuit et open-source. Qui dit gratuit, dit forcément des fonctionnalités en moins et il y en a (c'est logique). Dans un premier temps, l'antivirus n'est (pour l'instant) pas fourni, mais le système est en mesure de gérer Windows Defender, fourni par défaut par Microsoft.

D'ailleurs, pour l'instant, les OS Microsoft sont les seuls pris en charge, mais cela évoluera dans les semaines à venir puisque des agents Linux et Mac sont en cours de développement.

Aperçu du Dashboard

Au niveau de l'aperçu, toutes les informations importantes figurent sur le Dashboard (qui est compatible avec le mode sombre, comme le mode clair) : Aperçu du Dashboard Tactical RMM

  • On retrouve sur la gauche la liste des clients, avec les sites qu'on peut facilement déplier.
  • Au niveau des colonnes, nous retrouvons le tri entre les serveurs et les postes, ainsi qu'un mix entre les deux
  • Le sommaire comporte toutes les informations nécessaires : Nom de la machine, version de Windows, version de l'agent. On retrouve ensuite les informations matérielles, l'état des vérifications sur la machine ainsi que les espaces disques.

Gestion des patches avec Windows Update

Aperçu du gestionnaire de patches

Oui, Tactical RMM permet déjà, à l'heure actuelle, de gérer les patches Windows sur les postes comme sur les serveurs. Vous pouvez également bloquer l'installation d'une mise à jour sur une machine. La possibilité de bloquer une mise à jour sur la totalité du parc devrait arriver dans une prochaine mise à jour.

Contrôles permanents

Aperçu des contrôles permanents

Comme Solarwinds MSP, Tactical RMM est capable de contrôler à intervalles réguliers différents paramètres sur vos machines. Vous pouvez à cet effet utiliser une policy globale, par client, ou bien gérer à la machine. Vous pouvez également choisir de paramétrer les notifications pour chacune des vérifications afin que le système vous alerte soit via le système de notification de la page web, soit via mail, soit via SMS si vous possédez un compte Twilio.

Vous avez également la possibilité de valider les alertes afin qu'elles n'apparaissent plus en erreur. En cas d'alerte en warning ou en erreur sur une machine, c'est le nom du client qui passe en rouge (si critique, orange si warning) dans le ruban de gauche. D'ailleurs le tri des clients fait apparaître en tête de liste les clients avec au moins 1 alerte sur leur système afin de ne rien manquer.

Niveau scripts, une centaine de scripts sont disponibles dès l'installation et vous avez possibilité d'y ajouter les vôtres très facilement.

En conclusion

L'application n'est pas encore totalement achevée, mais ce que nous y découvrons déjà est très prometteur pour la suite. Les développeurs sont très réactifs (moins de 12 heures) lorsque vous soumettez un problème ou une demande d'amélioration sur GitHub. La mise à jour suivante intègre la correction/la fonctionnalité si celle-ci est éligible à l'implémentation.

Je suis globalement satisfait des tests que j'ai menés sur Tactical RMM et je continue encore à le tester en vue d'un possible passage en production quand le système ne sera plus en version Alpha.

Je vous invite à le tester en l'installant sur une machine virtuelle Linux, tout est décrit sur la documentation pour installer en moins de 15 minutes la solution complète.

Bon week-end à toutes et tous !